Conférence ”Les Indochinois au secours de la France 1916-1919” – 17 mai 2019

Conférence ”Les Indochinois au secours de la France 1916-1919” – 17 mai 2019

 

 

organisée par l’Amicale des Anciens des Troupes De Marine du Gard, conjointement avec l’Association Nationale des Officiers de Réserve de l’Armée de l’Air (secteur Gard-Lozère) et l’Association Départementale des Officiers de Réserve Anciens Combattants du Gard

 

Par Madame Brigitte Sabattini,

Maitre  de conférence à la faculté d’Aix-Marseille

Le vendredi 17 mai à 18h30

au restaurant ‘’l’Hacienda’’ 2, rue Edmond Aldosa, 30128 Garons (zone Aéropole)

A l’issue de la conférence, possibilité de repas sur réservation.

Voir et  télécharger le bulletin d’inscription : Conférence 17 mai 2019


Les Troupes Coloniales d’Indochine dans la Grande Guerre.

Excellent article de Jean Riotte

Bonjour à toutes et à tous,

Beaucoup moins popularisés et donc moins connus que les tirailleurs d’ Afrique du Nord ou d’ Afrique Noire, les tirailleurs indochinois sont souvent oubliés ( comme les tirailleurs malgaches d’ ailleurs) ou passés sous silence, lors des commémorations et des manifestations patriotiques.
Pourtant ce sont près de 100000 indochinois qui sont enrôlés entre 1914 et 1919 et qui viennent prendre leur place en France et en Orient.
Je souhaiterais, ici, leur rendre hommage, comme l’ a déjà fait ( mieux que moi) le Colloque pour le 80ème anniversaire de la Bataille de Verdun en 1996.
Ce sont d’ailleurs dans les actes de ce colloque que je puise très largement ma documentation, et plus particulièrement dans l’intervention du Capitaine Emmanuel Bouhier, Division Archives Communication du Service Historique de l’ Armée de Terre.

L’ aide militaire de l’ Indochine à la France se traduit avant tout par un apport en hommes non négligeable.
Quels ont été ces concours?
* Tout d’abord le renvoi en France d’ environ 6000 officiers et hommes de troupe de carriière dès le début de la guerre;
* Puis l’envoi des français d’ Indochine mobilisés: sur 2333 mobilisés, 1309 sont envoyés en France, tandis que les 1024 mobilisés sur place assurent le fonctionnement des services indispensables à l’administation de la colonie
* L’ effort le plus considérable est le recrutement indigène. Après une première tentative qui donne entière satisfaction, ce sont 43430 indigènes qui sont envoyés en France et en Orient, entre 1916 et 1918, répartis en:
– 4 bataillons combattants
-15 bataillons d’ Etapes
– des infirmiers coloniaux
– des ouvriers d’ administration coloniaux
sans oublier les 5000 automobilistes prélevés sur les Bataillons d’ Etapes et utilisés dans la zone des Armées.
* Parallèlement au recrutement militaire indigène, il est fait appel aux travailleurs coloniaux car le besoin en main d’oeuvre se fait de plus en plus sentir dans les usines de munitions, pour les travaux des champs etc… Dès fin 1915 ces travailleurs arrivent en France. Ils seront au total 48981.
Administrés par le service des travailleurs coloniaux ils sont employés comme ouvriers non spécialistes ou ouvriers spécialistes, tous militarisés. Beaucoup eurent de grosses difficultés à s’habituer au travail en usine, au froid…sans oublier la nostalgie, le stress….
A la fin de la guerre certains d’ entre eux ainsi que des militaires des Bataillons d’ Etapes sont mis à disposition des régions libérées pour rendre à la culture les champs de bataille dévastés.

Au total les indigènes indochinois envoyés en France sont:
– 4800 appartenant aux 4 Bataillons Combattants
– 24212 appartenant aux 15 Bataillons d’ Etapes
– 9019 infirmiers coloniaux
– 48981 travailleurs coloniaux
soit 92411 hommes au service de la France.
( à suivre)

Les participants à l’opération EUTM Mali éligibles au code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de guerre

Les participants à l’opération EUTM Mali éligibles au code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de guerre

 

Logo de l’opération EUTM Mali (capture d’écran)


https://lessor.org/officiel/les-participants-a-loperation-eutm-au-mali-eligibles-au-code-des-pensions-militaires-dinvalidite-et-des-victimes-de-guerre/

Les militaires, dont les gendarmes, participant à l’opération EUTM MALI auront droit au bénéfice des dispositions de l’article L. 4123-4 du code de la défense selon un arrêté du 20 février 2019 publié au Journal officiel du 24 février.

La mission EUTM MALI 

La mission de formation de l’Union européenne au Mali, en abrégé EUTM Mali (de l’anglais European Union Training Mission in Mali), est une opération de l’Union européenne décidée dans le cadre de la politique étrangère et de sécurité commune, approuvée par le Conseil de l’Union européenne en plusieurs étapes.

 

 

 

Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le 10 janvier 2019.

Notice : le texte permet d’accorder aux militaires, ainsi qu’à leurs ayants cause, servant dans le cadre de l’opération EUTM Mali, du 10 janvier 2019 au 18 mai 2020 inclus, le bénéfice de la couverture majorée des risques invalidité et décès prévue par l’article L. 4123-4 du code de la défense.
La ministre des armées, le ministre de l’économie et des finances et le ministre de l’action et des comptes publics,
Vu le code de la défense, notamment son article L. 4123-4,
Arrêtent :

Article 1

Ouvrent droit aux dispositions de l’article L. 4123-4 du code susvisé, les services effectués dans le cadre de l’opération EUTM Mali (European Union Training Mission – Mali) à compter du 10 janvier 2019.

Article 2

Le présent arrêté portera effet à compter de la date prévue à l’article 1er et jusqu’au 18 mai 2020 inclus.

Article 3

La ministre des armées, le ministre de l’économie et des finances et le ministre de l’action et des comptes publics sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 20 février 2019.

La ministre des armées,

Florence Parly

Le ministre de l’économie et des finances,

Bruno Le Maire

Le ministre de l’action et des comptes publics,

Gérald Darmanin

Journée Nationale du Réserviste 2017

Journée Nationale du Réserviste 2017

Elle se déroule du 13 octobre au 11 novembre 2017, le thème fixé est : ”Engagés ensemble”.

Le 11 novembre, commémoration de la Victoire et de la Paix et l’Hommage à tous les morts pour la France. Le 13 octobre 2017, des Assises de la réserve ont été organisées à l’École militaire et ont réunis 400 réservistes de la garde nationale (réservistes opérationnels des armées, formations rattachées, de la gendarmerie et réservistes civils de la police nationale) et réservistes citoyens de défense et de sécurité de toute la France ainsi que de nombreuses autorités civiles et militaires.

Dans le Gard, comme les années précédentes, il est prévu des réunions dans 19 lycées et l’Université de Nîmes.

Des membres de l’ADORAC participeront activement aux diverses réunions d’information JNR.

Télécharger : Dossier de Presse JNR 2017

 

Diaporama JNR 2017 qui sera présenté dans les différents établissements :

Diaporama JNR 2017