La campagne de la Journée nationale du réserviste 2020

La campagne de la Journée nationale du réserviste 2020

Par le lieutenant-colonel (h) Jean-Marc Noegelen – publié le 9 février 2021

Face à un contexte difficile de situation sanitaire grave comportant des contraintes superposées, la campagne J.N.R. 2020, programmée entre le 10 octobre et le 12 novembre, s’est déroulée néanmoins avec un succès relatif.

Le thème proposé par les autorités « Fiers d’être réservistes et fiers de nos réservistes » correspondait bien à notre promotion de la réserve pour nos armées.

3 trois types d’activités étaient retenus par les responsables nationaux de la J.N.R. :

  • Interventions en établissements scolaires,
  • Journées de présentation en unités,
  • Interventions en entreprises.

Il s’agissait donc pour les intervenants interarmées du Gard de construire une nouvelle approche de la campagne en raison notamment des nominations récentes des responsables locaux en la matière :

  • Le lieutenant-colonel David Mazel entrait en fonctions de chef de la Délégation militaire départementale le 1er août 2020,
  • Monsieur Philippe Maheux, nouveau Directeur académique des services de l’Education nationale du Gard, avait été nommé le 1er juin 2020,
  • Le capitaine de corvette ® Pascal Anselme prenait en charge la coordination des actions à mener pour les trois armées en succédant au lieutenant-colonel (h) Jean-Marc Noegelen.

Le temps était donc compté pour la mise en place départementale de la campagne raccourcie de surcroit par les vacances scolaires de la Toussaint.

A cet effet, une réunion d’information eut lieu le 18 septembre à la D.M.D. afin de définir les axes d’interventions des  autorités citées plus haut :

  • Programmation du calendrier,
  • Présentation des séances dans les établissements scolaires.

Puis ce fut rapidement la phase des prises de contacts avec les proviseurs et chefs d’établissements visés (36 lycées). Il s’avérait alors nécessaire de recourir à une prolongation de la période définie en raison des contraintes sanitaires et des obligations de plannings des services de l’Education nationale du Gard.

Toutes ces démarches de préparation aboutirent à une programmation d’interventions auprès de 17 établissements et permirent le démarrage de l’opération dès le 13 octobre.

 

Comme les années précédentes, les représentants des armées étaient prêts à s’engager   dans cette action de rayonnement :

  • Le chef de la D.M.D.,
  • L’A.D.O.R.A.C., par son président,
  • l’A.N.O.R.A.A., par son président régional en zone Sud et membre du Secteur Gard-Lozère, et  par le trésorier du Secteur, 
  • L’adjoint au COMAR de Marseille, responsable des Préparations militaires Marine en Languedoc,
  • Les officiers adjoints réserves du 503èmeT., du 4ème R .Mat, du 1er R.E.G., du 2ème R.E.I.
  • Le directeur de la Préparation militaire marine du Gard et 10 stagiaires de la promotion 2020-2021.

Le bilan de la campagne, impacté par la conjoncture,  n’a pas permis  d’atteindre les objectifs, et a abouti aux  résultats suivants :

  • 19 réunions d’information tenues par un chef d’équipe assisté d’intervenants d’une durée d’une heure en moyenne avec :
  • Présentation de l’équipe,
  • Projection d’un diaporama de 20 minutes « La Garde nationale » et « le monde des réserves » avec courtes vidéos illustratives,
  • Témoignages de réservistes et de professeurs réservistes,
  • Réponses aux questions des élèves,
  • Entretiens particuliers avec les jeunes intéressés par un méfier de la Défense,
  • Distributions de documents et flyers « Réserves dans le Gard ».

      – Près de 1000  personnes rencontrées dont 979 élèves,

      – 41 proviseurs et chefs d’établissements et professeurs présents,

      – 1 militaire d’active, 20 réservistes opérationnels, 3 réservistes citoyens, 2 associations (A.N.O.R.A.A. et A.D.O.R.A.C.) intervenants,

  • 223 contacts sérieux ont été pris avec les lycéens. Parmi eux, 108 se déclaraient intéressés par la réserve militaire ou un engagement dans les armées  suivant la répartition :
  • Terre + Légion : 50 %,
  • AIR : 10 %,
  • Marine : 20 %
  • Service de santé : 1 %,
  • Gendarmerie : 8 %,
  • Réserves en général : 11 %.

Une campagne difficile marquée par la situation délicate  vécue (pandémie, terrorisme,….).

L’implication des unités, des réservistes, des associations, du D.A.S.E.N., n’aura pas résolu les obstacles rencontrés (période prescrite très courte et mal située dans le calendrier scolaire, priorités des établissements). Un besoin de souplesse d’action (meilleur créneau début/fin d’année) est ressenti par toutes les parties.

Malgré de nombreuses contraintes,  la campagne J.N.R. 2020 a été réalisée avec une complicité naturelle qui démontre le lien étroit existant entre les armées, la Nation et l’Education nationale du département du Gard.

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.