L’armée de Terre perçoit ses premiers EBMR GRIFFON

L’armée de Terre perçoit ses premiers EBMR GRIFFON


 

L’armée de Terre a reçu hier ses premiers engins blindés multi-rôles (EBMR) de nouvelle génération GRIFFON développés par le groupement momentané d’entreprises (GME) Nexter-Thales-Arquus. Le GRIFFON sera le véhicule vedette du prochain défilé militaire du 14 juillet. Deux GRIFFON seront également de la partie lors du la fête nationale belge du 21 juillet. À travers le programme CaMo, la Belgique a également commandé 382 GRIFFON et 60 engins blindés de reconnaissance et de combat (EBRC) JAGUAR.

Ces deux véhicules blindés sont les pierres angulaires du programmes SCORPION destiné à renouveler et à moderniser les capacités de combat de l’armée de Terre autour de nouvelles plateformes et d’un système d’information du combat unique.

Les premières livraisons des véhicules Griffon ont pour objectif de pouvoir projeter un GTIA équipé de GRIFFON dès 2021 et une brigade interarmes avec GRIFFON, JAGUAR et char LECLERC rénové dès 2023. Pour l’année 2019, 92 GRIFFON seront livrés conformément à la LPM. Les premières unités de l’armée de Terre qui en seront dotées sont le 3e Régiment d’infanterie de Marine, le 13e Bataillon de chasseurs alpins, le 1er Régiment d’infanterie, le 21e Régiment d’infanterie Marine et le 3e Régiment de parachutistes d’infanterie de marine.

Pour accompagner cette transformation Scorpion, plusieurs unités et écoles joueront un rôle essentiel pour les primoformations puis les formations : le 1er régiment de chasseurs d’Afrique, l’école des transmissions, l’école de la maintenance ainsi que toutes les écoles d’armes.

Organisation du GME

En janvier 2014, les sociétés françaises Nexter, Arquus et Thales ont constitué GME en réponse à la consultation de la DGA sur l’Engin Blindé Multi-Rôles (EBMR) — composante médiane du programme Scorpion.

2 types de systèmes sont concernés par le projet EBMR :

  • Le GRIFFON qui doit succéder au VAB
  • Le JAGUAR qui remplacera les AMX-10RC, ERC 90 Sagaie et le VAB HOT

Nexter, mandataire du GME, est en charge du développement et de la production de la structure des deux engins, comprenant les caisses, les solutions de protection balistique, les systèmes de protection nucléaire, radiologique, biologique et chimique (NRBC), et de l’aménagement intérieur du JAGUAR et des 10 variantes du GRIFFON. Nexter est également en charge du développement de la tourelle du JAGUAR, qui sera équipée d’un canon de 40 mm et de missiles de moyenne portée fournis par MBDA.

Arquus est en charge du développement et de la production des solutions de mobilité (groupe motopropulseur, transmission, suspension, direction, freinage et roues) pour les deux véhicules, ainsi que de la génération électrique, des moyens de test, des groupes auxiliaires de puissance et des tourelleaux télé opérés montés sur le GRIFFON et sur la tourelle du Jaguar. Arquus se chargera de la gestion de toutes les pièces de rechange pour les trois sociétés et de leurs acheminements vers les unités de l’armée de Terre française dans le cadre d’un engagement de disponibilité opérationnelle pris par le GME.

Thales est en charge du sous-système vétronique, du développement et de la production de la vétronique commune SCORPION, des solutions de communications (notamment l’intercommunication), du dispositif de vision périmétrique, des dispositifs d’autoprotection et du système de navigation sur toutes les variantes de l’EBMR. Par ailleurs, Thales est responsable de la charge utile et des radars du Véhicule d’Observation de l’Artillerie (VOA) qui consiste en un viseur Jour & Nuit avec désignateur laser ; l’ensemble étant fixé sur un mat télescopique et couplé à un radar GO12. Le réseau vétronique est notamment conçu pour accueillir le futur poste radio logicielle CONTACT, le Système d’Information au Contact Scorpion (SICS) ou le Système d’artillerie ATLAS développés au titre de contrats séparés. Ce réseau permet également d’assurer l’info valorisation et la numérisation des plates-formes. Thales fournira également le mortier rayé 2R2M de 120 mm qui armera une cinquantaine d’exemplaires de GRIFFON en version Mortier embarqué pour l’appui au contact (MEPAC). Cette capacité d’artillerie mobile, protégée (et dissimulée) permettra aux unités projetées d’effectuer de la déception, dont un des buts principaux est « l’obtention de la surprise et la sidération de l’ennemi qui restreignent sa liberté d’action et l’empêchent donc de manœuvrer correctement ». Le développement bien avancé de la munition guidée de mortier (MGM) augmentera grandement les capacités d’appui feu de l’échelon découverte en portée (17 km) et en précision (inférieure au mètre).

 

Stéphane MAYER, PDG de Nexter et Florence PARLY, ministre des Armées.

CARACTERISTIQUES

  • Véhicule 6×6 de classe 24,5 t,
  • Dimensions : 3 m (l) x 6 m(L) x 3 m(h),
  • Équipage (suivant les versions) : 2 + 8 hommes équipés du système d’armes FELIN,
  • Mitrailleuse téléopérée de 12,7 ou 7,62 mm,
  • Système lance grenade fumigènes GALIX,
  • Vétronique commune Scorpion : système d’information SICS, radio CONTACT, moyens d’autoprotection,
  • Prédisposé à la simulation embarquée.

MISSIONS

  • Remplacer le véhicule de l’avant blindé (VAB) selon 4 versions principales : transport de troupes (6 sous-versions), poste de commandement, véhicule d’observation d’artillerie et véhicule sanitaire,
  • Transporter et appuyer le Groupement tactique interarmes (GTIA) au plus près du combat.

APPORTS

  • Un niveau de protection nettement amélioré : balistique (latéral), mines (sous plancher), engins explosifs improvisés (IED),
  • Une plus grande ergonomie : volume unique assurant l’inter-visibilité des membres d’équipage y compris avec l’avant, agrandi (+3m3 par rapport au VAB) et climatisé,
  • Une forte maniabilité et mobilité tous-chemins : moteur de 400ch, système de variation de pression de gonflage, train arrière directeur,
  • Une modularité des versions via un système de kits (protection additionnelle, capteurs…),
  • Une électronique embarquée et conçue sur une base commune aux différentes versions,
  • Des tourelleaux téléopérés (12,7 mm, 7,62 mm, (LGA) Lance Grenade Automatique),
  • Différents capteurs pour recueillir d’informations sur l’activité et/ou la présence ennemie (détecteur d’alerte laser, détecteur de départ de missile, détecteur de cible mobile, un kit de vision hémisphérique proche (ANTARES) : vision à 380 …),
  • Une réduction des flux logistiques par une recherche de fiabilité élevée combinée à de faibles durées d’actes de maintenance,
  • Une capacité de combat collaboratif grâce au système d’information SICS qui permet de partager en quasi-instantané les données recueillies par l’ensemble des véhicules SCORPION et de décider qui peut traiter au mieux les menaces (celui qui repère l’ennemi n’est pas obligatoirement celui qui l’engage).

CALENDRIER

  • Décembre 2014 : notification au GME EBMR Scorpion du marché de développement et de production de 1722 Griffon,
  • Juillet 2018 : la LPM 2019-2025 augmente le nombre de Griffon prévus (1872 à l’horizon 2030) et accélère le programme (50% des véhicules livrés d’ici 2025),
  • 24 Juin 2019 : la DGA prononce la qualification du Griffon, ce qui permet la livraison des premiers véhicules le 4 juillet 2019,
  • Fin 2025 : 936 Griffon en service dans l’armée de Terre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.