Quelles commandes et livraisons pour l’armée de Terre en 2021 ?

Quelles commandes et livraisons pour l’armée de Terre en 2021 ?


La ligne de production de VBL Ultima d'Arquus, à Marolles-en-Hurepoix. A noter que ces véhicules adoptent maintenant le camouflage Scorpion brun terre de France (Crédit : Arquus)

La ligne de production de VBL Ultima d’Arquus, à Marolles-en-Hurepoix. A noter que ces véhicules adoptent maintenant le camouflage Scorpion brun terre de France (Crédit : Arquus)


Pour la troisième année consécutive, le budget de la mission « Défense » évoluera à la hausse conformément à la loi de programmation militaire. Le projet de loi de finances 2021 prévoit ainsi une augmentation de 1,7 Md€ des crédits de paiement du ministère des Armées, pour un total de 39,21 Md€.

 

Plus de 22 Md € de crédits de paiement de ce « plan de relance à part entière » seront consacrés aux nouveaux équipements, auxquels viendront s’ajouter « près de 40 Md€ d’engagements ». Ces leviers permettront au ministère des Armées de, à sa manière, « soutenir l’économie française et le dynamisme de nos territoires » avec « une attention particulière aux PME et aux jeunes startups, notamment innovantes », commente la ministre des Armées Florence Parly. Le tout doit maintenant être soumis aux arbitrages parlementaires. Certaines lignes peuvent donc encore bouger d’ici à l’adoption de la version définitive du texte, au plus tard pour le 18 décembre 2020. Hors mesures et projets transverses, bref tour d’horizon des principales opérations d’armement en cours et à venir pour l’armée de Terre.

 

Griffon et Jaguar : Pas de commandes de véhicules Scorpion en 2021, une troisième tranche conditionnelle pour la production de 271 Griffon et de 42 Jaguar ayant été notifiée le 15 septembre au GME Scorpion (Nexter-Thales-Arquus) pour étendre le plan de charge jusqu’en 2023. Si l’on en croit les chiffres avancées par le ministère des Armées, seuls 90 Griffon sur les 128 prévus dans le PLF 2020 seront livrés cette année. Une baisse de régime due à la crise sanitaire et qui expliquerait la fourniture de 157 exemplaires l’an prochain, contre 119 dans le calendrier initial. La réception des 20 premiers Jaguar interviendra en 2021. En plus des cinq régiments et bataillons déjà pourvus, quatre nouvelles unités de l’armée de Terre sont appelées à basculer dans l’ère Scorpion. Parmi elles, le 126e régiment d’infanterie de Brive-la-Gaillarde (Corrèze) et la 13e demi-brigade de la Légion étrangère de La Cavalerie (Aveyron). Douze unités de l’armée de Terre verront leurs installations se moderniser pour pouvoir accueillir les futures flottes Scorpion, un effort soutenu par les 2,2 Md€ alloués par le ministère pour sa politique de commandes d’infrastructures.

 

VBL Ultima : 120 unités supplémentaires seront commandées auprès d’Arquus, quand 80 seront livrées à l’armée de Terre. Un premier lot de 50 véhicules devait en théorie être perçu cette année, mais n’est plus comptabilisé dans le rappel des livraisons 2020 du ministère des Armées. L’armée de Terre doit en théorie disposer de 800 VBL régénérés à l’horizon 2030, dont 730 livrés d’ici à 2025.

 

Radios CONTACT : Confié à Thales SIX GTS France, le programme CONTACT vise à doter les forces d’un nouveau réseau de radiocommunications tactiques haut débit, sécurisé et interopérable avec l’OTAN. Il comprend la livraison d’une famille de 8400 postes radios d’ici 2025 en remplacement des systèmes PR4G, SATURN, CARTHAGE et MIDS en services dans les forces armées. Seuls 30 exemplaires sur les 946 attendus ont été perçus en 2019, permettant néanmoins le lancement de la phase d’intégration sur véhicules en novembre de la même année. Si les volumes pour l’exercice 2020 ne sont pas connus, l’armée de Terre devrait recevoir 925 postes véhicules et 850 radios portatives en 2021. Le programme entrera parallèlement dans une nouvelle phase avec la commande de 7300 postes véhicules et de 2900 radios portatives au profit de l’armée de Terre.

 

Missile MMP : C’est l’un des programmes ne souffrant d’aucune glissade calendaire. Au contraire, 500 munitions ont été fournies par MBDA en 2018 et 2019, au lieu des 400 unités prévues initialement. Une cinquantaine de postes de tir seront réceptionnés cette année. Les cibles augmenteront encore l’an prochain avec la réception de 75 postes de tir et de 200 munitions. Ce maintien de la cadence intervient à l’heure où le déploiement du MMP se généralise parmi les régiments et sur les théâtres d’opération. Son utilisation croissante en OPEX est soutenue par la modification par Arquus d’un nombre inconnu de VAB Ultima en VAB Ultima MMP dans le cadre d’une urgence opérationnelle. Une campagne d’essais de qualification a par ailleurs été menée cet été au sujet de l’emport du MMP par le VBMR léger Serval, en cours de conception chez Nexter et Texelis. Durant deux jours, la DGA et l’armée de Terre ont évalué l’emport, l’arrimage, l’accès aux équipements et les manœuvres d’embarquement/débarquement du missile. En attendant la réception des premiers VBMR Griffon VTT FELIN MMP. La cible de l’étape 1 comprend la fourniture de 400 postes de tir et 1750 missiles. La LPM prévoit la livraison des 200 premières munitions de l’étape 2 en 2025.

 

SDT : Le premier système de drone tactique (SDT) aurait normalement dû atterrir cette année au 61e régiment d’artillerie de Chaumont. L’accident intervenu en décembre 2019 à proximité de la BA 125 d’Istres a entre temps rebattu les cartes et repoussé de pratiquement deux ans l’entrée en service du SDT. Selon le PLF 2021, les deux premiers systèmes à cinq vecteurs et deux stations sol (et non pas les « 10 systèmes » mentionnés dans le dossier ministériel) sont maintenant attendus pour l’an prochain. Au total, l’armée de Terre recevra cinq systèmes pour un total de 28 drones à l’horizon 2030.

 

NH90 Caïman : Des sept hélicoptères Caïman annoncés dans le PLF 2020, quatre seront finalement livrés cette année. Cinq autres arriveront dans les forces l’an prochain. Le ministère des Armées initiera également un projet de construction de 19 alvéoles de maintenance et de mise en œuvre des hélicoptères de nouvelle génération opérés par les 5e régiment d’hélicoptères de combat (5e RHC) et 4e régiment d’hélicoptères des forces spéciales (4e RHFS) de Pau.

 

HIL Guépard : Du premier lot de 30 hélicoptères interarmées légers (HIL) commandé en 2021, 21 seront destinés à l’armée de Terre. Anticipé d’un an, ce lancement en réalisation permettra aux Armées de disposer des premiers appareils en 2026 au lieu de 2028. La cible prévoit un total de 80 Guépard pour remplacer les Gazelle et Fennec de l’ALAT. Il sera configuré pour la réalisation de missions de reconnaissance armée, d’appui feu, d’infiltration des forces spéciales et d’évacuation sanitaire.

 

Les grands absents : un certain flou persiste quant aux livraisons ou au lancement en réalisation de plusieurs programmes majeurs. Ainsi, si le document du ministère des Armées confirme la commande d’une première tranche de 50 Leclerc rénovés cette année, il ne mentionne pas de livraison initiale pour 2021 contrairement à ce qui était prévu jusqu’à présent. Ni l’achat d’un lot de 32 canons automoteurs CAESAR supplémentaires en remplacement des Au F1, ni le programme de remplacement de la flotte de porteurs tactiques ne semblent pour l’instant se concrétiser.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.