ZAPAD 21: bruits de bottes et sueurs froides à l’est

ZAPAD 21: bruits de bottes et sueurs froides à l’est

 

Par Philippe Chapleau – Ligne de défense – publié le 7 septembre 2021

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/


Polonais, Ukrainiens Estoniens ne cachent pas leurs inquiétudes. L’Otan exhorte, quant à elle, la Russie à la transparence… Il faut dire que l’exercice biélo-russe Zapad 2021 (Ouest) a de quoi impressionner. 

Selon le ministère russe de la Défense, cette manœuvre conjointe rassemblera 200 000 militaires (dont 200 fantassins indiens), plus de 80 avions et hélicoptères, 290 chars, 240 systèmes d’artillerie et jusqu’à 15 navires.

L’édition 2021 (la précédente date de 2017) se tiendra du vendredi 10 septembre au jeudi 16 septembre.

Cette année, les phases dynamiques auront lieu sur cinq polygones de la République de Biélorussie et sur neuf polygones de la Fédération de Russie, le long de la frontière que la Russie partage avec les pays de l’Otan.

Inquiétant ? C’est ce que pensent un certain nombre d’observateurs. On lire par exemple une étude du CSIS américain de juillet dernier: “Russia Goes to War: Exercises, Signaling, War Scares, and Military Confrontations“. 

Mais il faut relativiser la portée de cet exercice. Zapad est à l’image de ce que font l’Otan et les Etats-Unis en Europe de l’est en matière d’entraînement d’une part; c’est une manoeuvre qui, par son ampleur, suscite régulièrement des craintes d’imminence d’une invasion russe dans les pays riverains, d’autre part. Des craintes fondées? Toujours est-il que les Polonais surveillent de près leur frontière, que les Ukrainiens ont des sueurs froides (et cela surtout depuis mars dernier. Voir le rapport du CRS sur le déploiement de forces russes à proximité de l’Ukraine) et que les vols ISR américains et otaniens sont encore plus nombreux au-dessus des zones d’éventuelles confrontations armées.

En outre, cet exercice ne constitue qu’une des multiples manœuvres effectuées par les Russes cette année. Parmi les plus récentes, citons Rubezh-2021 et Zapad-Interaction 2021.

Ainsi, à partir de ce mardi et pour trois jours, aura lieu Rubezh-2021 au Kirghizistan où ont été rassemblées des troupes en provenance de Russie, du Kazakhstan, d’Arménie, de Biélorussie et du Tadjikistan. Ces forces réduites (5 000 hommes seulement) interagiront avec celles du pays hôte sous l’égide de l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) qui réunit ces six États.

En août, l’armée russe s’est entraînée avec l’armée populaire chinoise. L’exercice russo-chinois baptisé Zapad-Interaction 2021, qui avait pour thème la sauvegarde conjointe de la stabilité de la sécurité régionale face à une menace terroriste, a vu le déploiement de plus de 10 000 soldats.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.