Après l’idée d’un “club Reaper”, voici la “coalition Artillerie” lancée ce jeudi à Paris

Après l’idée d’un “club Reaper”, voici la “coalition Artillerie” lancée ce jeudi à Paris

ae3d5cf_1664550121473-000-32cj8bc.jpg

Philippe Chapleau – Lignes de défense – publié le 16 janvier 2024

https://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2024/01/16/apres-l-idee-d-un-club-reaper-voici-la-coalition-artillerie-24364.html


On se souviendra (enfin, le faut-il?) du projet, en 2015, de club des utilisateurs européens de Reaper, particulièrement en matière de formation et d’entraînement… Voici que l’on parle désormais d’une “coalition artillerie” au profit de l’Ukraine et on lui souhaite et plus longue vie qu’au club Reaper.

Sébastien Lecornu, ministre des Armées, reçoit son homologue, Rustem Umerov, ministre de la Défense de la République d’Ukraine, ce jeudi, à Paris pour le lancement de la “coalition artillerie”, avec un saut à Bourges (Nexter) puis à Selles-Saint-Denis (MBDA).  Ces “coalitions de capacités” sont chargées de coordonner les contributions des membres de la coalition pour chaque domaine de capacité majeur: véhicules blindés, pièces d’artillerie, armée de l’air, unité navale et technologies de l’information. 

Les deux ministres doivent ouvrir la Conférence de lancement de la “Coalition artillerie”, l’un des groupes de travail thématiques du groupe de contact pour la défense de l’Ukraine (UDCG), sous pilotage de la France et des Etats-Unis. Elle “vise à fédérer les efforts des nations participantes pour aider – dans le court et le long terme – l’Ukraine à disposer d’une force d’artillerie adaptée aux besoins de la contre-offensive et de son armée de demain”, a précisé le ministère.

Pour rappel, l’armée ukrainienne a reçu 49 CAESAR (Camions équipés d’un système d’artillerie de 155 mm):
– 18 ont été tirés du parc de l’armée de Terre en 2022.,
– en janvier, Kiev en a commandé 12 autres auprès de Nexter, lesquels ont aussi été prélevés dans l’inventaire de l’artillerie française, 
– le Danemark a livré à Kiev les 19 qu’il avait acquis en version 8×8.

Dans un communiqué du 24 décembre, le ministère ukrainien de la Défense soulignait qu’il était “très important pour l’Ukraine de renforcer sa puissance de feu grâce à la fourniture de systèmes d’artillerie par les alliés. Les forces armées ukrainiennes sont notamment intéressées par la poursuite de l’acquisition de systèmes d’artillerie automoteurs Caesar pour leurs besoins“.

Le communiqué précisait que “les systèmes d’artillerie automoteurs Caesar ont fait preuve d’une grande efficacité et d’une grande précision au combat” et qu’en 2024, il est prévu de “tester la conduite de tir des systèmes d’artillerie automoteurs Caesar à l’aide de l’intelligence artificielle”. Selon le vice-ministre de la défense, l’utilisation de l’IA permettra de réduire de 30 % l’utilisation de munitions pour l’acquisition et l’engagement des cibles. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.