Artillerie : L’Italie va pouvoir se procurer 21 systèmes M142 HIMARS américains pour 370 millions d’euros

Artillerie : L’Italie va pouvoir se procurer 21 systèmes M142 HIMARS américains pour 370 millions d’euros

 

https://www.opex360.com/2023/12/16/artillerie-litalie-va-pouvoir-se-procurer-21-systemes-m142-himars-americains-pour-370-millions-deuros/


Sur ce dernier point, l’Italie devra en effet finaliser la mise en service des chasseurs-bombardiers F-35A et F-35B et soutenir le programme GCAP [Global Combat Air Program] au sein duquel elle est associé avec le Royaume-Uni et le Japon afin de développer un avion de combat de 6e génération. Et cela va s’ajouter à ses ambitions dans le secteur naval.

Seulement, dans le même temps, et selon sa programmation budgétaire pluriannuelle 2023-25 [le « Documento programmatico pluriennale ou DDP], le ministère italien de la Défense envisage un effort significatif au profit de ses forces terrestres. Ainsi, il est question de moderniser 125 chars Ariete, d’acquérir 133 Leopard 2A8, de participer au programme franco-allemand MGCS [Main Group Combat System – Système principal de combat terrestre] et de lancer le projet AICS [Armored Infantry Combat System], qui vise à développer une famille de véhicules blindés selon une approche « multi-domaines » pour l’infanterie mécanisée.

La liste ne s’arrête pas là puisque le DDP prévoit également de renforcer significativement la capacité de « feux dans la profondeur » de l’artillerie italienne, laquelle relève du 5º Reggimento Artiglieria Terrestre « Superga ».

Actuellement, cette unité est doté de 21 lance-roquettes multiples M270 MLRS, qu’il est prévu de porter au standard M270A2, afin d’améliorer leur conduite de tir [avec le CFCS, pour Common Fire Control System] et de leur permettre de tirer des munitions GLMRS ER [d’une portée supérieure à 150 km] ainsi que le nouveau missile américain PrSM [Precision Strike Missile, capable de toucher une cible à 500 km de distance]. Cette modernisation vise également à améliorer leur motorisation [avec un moteur de 600 chevaux] et leur protection.

Cela étant, le 5º Reggimento Artiglieria Terrestre sera bientôt réorganisé afin de pouvoir mettre en œuvre 21 systèmes M142 HIMARS [High Mobility Artillery Rocket System] de conception américaine. Ce projet devrait bientôt se concrétiser puisque la Defense Security Cooperation Agency [DSCA], chargée des exportations d’équipements militaires américains, a donné son feu vert à l’achat de telles pièces d’artillerie par l’Italie.

En effet, dans un avis publié le 15 décembre, la DSCA recommande au Congrès d’accepter la vente « potentielle » de 21 systèmes M142 HIMARS à l’Italie, pour un montant estimé à 400 millions de dollars [environ 370 millions d’euros]. À noter que les munitions ne sont pas prises en compte dans cette évaluation.

« Ce projet de vente soutiendra la politique étrangère et la sécurité nationale des États-Unis en contribuant à améliorer la sécurité d’un allié de l’Otan, qui est un partenaire important pour la stabilité politique et le progrès économique en Europe », justifie la DSCA.

« L’Italie demande ces capacités pour assurer la défense des troupes déployées, la sécurité régionale et l’interopérabilité avec les États-Unis », poursuit l’agence américaine.

Depuis le début de la guerre en Ukraine [et excepté le cas particulier de l’armée ukrainienne], l’Italie sera le quatrième pays à se doter de M142 HIMARS, après la Lettonie, la Lituanie et l’Estonie. Dans le même temps, les Pays-Bas et le Danemark [probablement bientôt suivis par l’Allemagne] ont fait le choix du système israélien Euro-PULS. Quant à la France, elle entend développer sa propre capacité, avec l’objectif de doter l’armée de Terre avec seulement 13 systèmes d’ici 2030 [et d’au moins 26 à l’horizon 2035].

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.