Émotion à la caserne Baquet pour l’hommage aux deux spahis morts au Mali

Émotion à la caserne Baquet pour l’hommage aux deux spahis morts au Mali

Par Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme-Ardèche et France Bleu – mardi 27 février 2018

francebleu.fr/infos/societe/emotion-a-la-caserne-baquet-pour-l-hommage-aux-deux-spahis-morts-au-mali-1519754051

La Ministre des Armées Florence Parly a présidé ce mardi à la caserne Baquet à Valence (Drôme) une cérémonie hommage aux deux spahis morts en opération au Mali mercredi dernier.

Les cercueils des deux spahis sur la place d’armes de la caserne Baquet à Valence © Radio France – Nathalie Rodrigues

Valence, France

Sur une place d’armes partagée entre ombre et soleil, balayée par le vent, les spahis apportent les cercueils de leurs deux camarades morts dans l’opération Barkhane au Mali mercredi 21 février.

“Un chef bienveillant” et “un pilier du régiment”

La cérémonie est protocolaire, mais l’émotion est bel et bien présente. Dans son éloge funèbre, la ministre des Armées Florence Parly loue les qualités professionnelles des deux militaires, l’adjudant Émilien Mougin et le maréchal des logis Timothé Dernoncourt. 

 

La Ministre des Armées salue le 1er régiment de spahis sur la place d’armes de la caserne Baquet à Valence © Radio France – Nathalie Rodrigues

Elle a aussi des mots plus personnels, mentionnant leur petit surnom : “Adjudant Emilien Mougin, ici, vous étiez “gueule d’amour” et votre sourire est de ceux qui ne s’oublient pas. C’est le sourire du pédagogue hors pair, heureux de voir réussir ceux à qui il transmet. Vos subordonnés voyaient en vous un chef bienveillant, que l’on admire, et auquel on obéit d’amitié. Vos pairs appréciaient le camarade qui jouait toujours collectif et qui les tirait vers le haut.  Maréchal des logis Timothé Dernoncourt, Tim ou Dédé, vous étiez surtout celui sur lequel on peut compter, un pilier du régiment, un modèle pour chacun. Vous étiez l’homme aux initiatives bouillonnantes, à l’humanité débordante, à une passion insatiable. Vous ne saviez pas ce qu’était un obstacle, vous étiez cette puissance, cette endurance exceptionnelles.”

La Légion d’honneur a été remise à titre posthume aux deux soldats.

Les spahis sur la place d’armes de la caserne Baquet à Valence © Radio France – Nathalie Rodrigues

A l’issue de la cérémonie, la Ministre des Armées et le commandant en second du régiment ont reçu longuement les familles des deux soldats, très éprouvées. Après l’hommage aux Invalides lundi, et cet hommage à Valence, les corps leur ont été rendus pour les obsèques.

Visionner la vidéo : https://youtu.be/x9QVQJsHHsQ