La chute de The Mozart Group et le financement des groupes combattants en Ukraine

La chute de The Mozart Group et le financement des groupes combattants en Ukraine

 

NOTE D’ACTUALITÉ N°611 / juin 2023

par Valère Llobet – Centre Français de Recherche sur le renseignement – juin 2023

https://cf2r.org/actualite/la-chute-de-the-mozart-group-et-le-financement-des-groupes-combattants-en-ukraine/


Chercheur, lauréat 2020 du Prix “Jeune chercheur” du CF2R

 


Le 31 janvier 2023, la très médiatique société militaire privée (SMP) The Mozart Group (TMG) fermait officiellement ses portes[1] après une véritable guerre interne. La cause principale : un dépôt de plainte du numéro 2 de l’entreprise. En effet, le 10 janvier dernier, Andrew Bain[2], actionnaire majoritaire et directeur financier de l’entreprise, a entamé des poursuites devant le tribunal du Wyoming[3], État américain où est enregistrée la SMP. Cette action en justice fait suite à de nombreuses polémiques qui ont visé TMG et surtout son très médiatique directeur, Andy Milburn. Citons, par exemple, une plainte pour diffamation déposée contre lui juste au début du conflit[4], ou encore une vidéo du mois de décembre 2023, où ce dernier, semblerait-il sous l’emprise d’alcool[5], accuse des unités ukrainiennes de crime de guerre sur les soldats russes[6], etc.

Précisons qu’en Andy Milburn a, de son côté, réfuté ces accusations, et en a porté d’autres en retour à l’encontre d’Andrew Bain en l’accusant d’entretenir des liens avec Moscou, de harcèlement sexuel ou encore d’avoir voulu vendre ses parts de l’entreprise aux taliban[7].

Outre les accusations de diffamation, d’alcoolisme, de vol[8], de menaces, d’absence de licence ITAR[9] ou encore de harcèlement sexuel[10], la plainte de Andrew Bain porte principalement sur la gestion financière du groupe et son opacité.

Grâce aux éléments fournis par les différentes parties à cette affaire et aux informations révélées depuis la dissolution de TMG, il est aujourd’hui évident que de nombreux autres groupes de combattants ou de soutien aux forces ukrainiennes ont recours, au moins en partie, au même type de financement pour leurs activités. Parmi celles-ci, l’on retrouve d’autres SMP, des bataillons étrangers venant d’anciennes républiques soviétiques, mais également des unités combattantes de taille plus modeste, appelées « teams » au sein des brigades internationales.

 

Un système de financement particulièrement développé

Pour rappel, The Mozart Group a été créée en mars 2022 avec un statut d’entreprise (Limited liability compagny/LLC). La société a opéré pour de nombreux clients comme l’ONG Allied Extract[11], le plus souvent pour effectuer des évacuations de civils. En plus de ces activités rémunérées, TMG recevait des dons par deux canaux distincts : le premier, direct, via le site officiel de la SMP[12] ; le second, via deux entités indirectement connectées à TMG : l’ONG Ukrainian FreedomFund (UFF), dont le fondateur n’est autre que Andrew Bain ; et la Task force Sunflower (TSF)[13] dont Andy Millburn serait le directeur[14]. Il s’agit d’une ONG[15] qui propose des services très similaires à TMG comme de l’extraction humanitaire, du soin aux blessés, de la formation médicale, du déminage, de l’acheminement de matériel[16], etc.

Grâce à l’ensemble de ces revenus, TMG a pu entretenir la confusion et abondamment communiquer sur les réseaux sociaux et auprès des médias en se faisant passer pour une organisation caritative[17]. Andrew Bain, dans son dépôt de plainte, accuse Andy Millburn d’être le seul responsable de cette situation et d’avoir sciemment mélangé ses fonds personnels, ceux de l’entreprise et ceux des entités caritatives[18].

Au total, The Mozart Group aurait réussi à lever presque un total de 1 million de dollars. Parmi ses donateurs, on compte des membres de la diaspora ukrainienne, mais aussi des sociétés comme Obsidian Group, un cabinet de renseignement privé américain[19] qui a donné environ 10 000 dollars, ce qui est étonnant lorsque l’on sait que TMG proposait également des prestations de renseignement à ses clients[20].

Bien que The Mozart Group ait été qualifié d’ONG, de « start-up militaire »[21] ou encore de « smart SMP » par certains auteurs, il n’en est rien ; l’entreprise a toujours été une société commerciale qui a utilisé le contexte ukrainien pour se forger une image d’humanitaire, en profitant des subtilités du droit américain pour récolter des dons, le tout en cherchant à obtenir des contrats avec les autorités ukrainiennes, ainsi que des marchés et des débouchés à l’étranger[22].

Notons que cette utilisation de l’action caritative n’est pas une nouveauté pour les sociétés militaires privées. Déjà, durant les conflits en Irak et en Afghanistan, des entreprises américaines et britanniques avaient développé des structures caritatives. Citons, par exemple, la société américaine Triple Canopy Inc[23],ou encore l’entreprise britannique Aegis, qui avait créé en 2006 une fondation qui intervenait en Irak, notamment dans le domaine de la reconstruction[24]. Mentionnons également Xe[25], qui avait créé un mémorial avec « un site dédié à tous ceux qui sont tombés en défendant les libertés et les valeurs de notre grand pays, les États-Unis » [26]. . Celui-ci fut financé par l’entreprise et des dons privés.  Ces actions de bienfaisance sont, pour ces sociétés, des arguments de communication et de marketing[27] qui permettent de légitimer leur présence et leurs actions.

 

De multiples entités aux modes de financement similaires

Des unités de toute nature composent les forces engagées en Ukraine : SMP, bataillons de volontaire étrangers, voire unités de combattantes intégrées au sein des brigades internationales. Les groupes présentés ci-après utilisent des modes de financement basés, comme TMG, sur des donations. Certains sont déclarés comme LLC, tandis que d’autres ne sont que des unités combattantes sans statut, ce qui ne peut qu’interroger quant à l’origine des dons et leur utilisation[28].

Précisons également que les hommes de la Légion étrangère française sont présents dans bon nombre de ces groupes. D’anciens membres de ce corps sont également engagés dans les forces armées ukrainiennes[29], voire dans les forces spéciales de ce pays[30].

 

La Team Berlioz

Écusson de la Team Berlioz[31]

La Team Berlioz serait une unité de tireurs de précision intégrée au sein des brigades internationales en Ukraine, chargée de missions de renseignement et d’appui. Elle serait composée d’au moins cinq hommes, britannique, américain, canadien et français[32]. Leur porte-parole, appelé « Franck », serait un ancien membre de la Légion étrangère, engagé dans le conflit depuis mars 2022. Le groupe aurait connu plusieurs formes avant janvier 2023 et Franck aurait fondé ce dernier avec des « chiens de guerre »[33], sans que l’on sache s’il s’agit de soldat des brigades internationales ou de mercenaires.

Une cagnotte d’aide à cette unité a été lancée début 2023 et relayée par des chaînes YouTube couvrant le conflit. Pour appuyer cette campagne, le groupe a réalisé des vidéos musicales diffusées sur le réseau social Tik Tok[34], l’objectif étant clair : rendre l’unité combattante sympathique pour engranger des dons. Leur porte-parole, à l’instar d’Andy Millburn, n’hésite pas à communiquer en ligne sur différents réseaux sociaux en déclarant combattre le « fascisme »[35]et en qualifiant les soldats russes de « bipèdes » et « d’orcs »[36].

Grâce à ces dons, les hommes de la Team Berlioz auraient pu acquérir du matériel comme des optiques pour leurs armes, un suppresseur de son ou encore « des systèmes de vision nocturne, des trépieds, (…) un drone » et également fournir du soutien à une autre équipe combattante[37].

Sur un modèle similaire, on peut citer la Task Force Baguette, qui serait composée de Français et d’Américains[38] et qui lancenégalement des appels aux dons via Paypal.[39]

 

Trident Defense Initiative

Logo de Trident Defense Initiative[40]

Il s’agit d’une SMP[41] fondée par Daniel Ridley, un ancien soldat britannique qui a servi dans les rangs de l’armée ukrainienne entre 2018 et 2022. Outre son fondateur, la société compte dans ses rangs plusieurs anciens soldats américains, un britannique et deux traducteurs ukrainiens[42]. Elle propose des formations médicales, des formations de combat aux standards OTAN et du renseignement.

Précisons que la SMP dit se financer par un système de dons et que ses personnels sont des bénévoles[43] ; pourtant la page de dons Paypal de l’entreprise renvoie vers un compte appartenant à une ONG fondée par deux anciens militaires[44] en 2021, nommée Allied Extract[45]. Cette dernière situation interroge en raison des similitudes avec le système de financement de TMG[46], notamment quand l’on se souvient que Allied Extract en fut un des clients réguliers. Depuis peu, les liens avec l’ONG ont été supprimés et Trident recueille ses dons sur les plateformes Donorbox et Buy me a coffee.

 

Ghosts of Liberty

Logo de Ghosts of Liberty[47]

Très similaire à la SMP précédente, Ghosts of Liberty est un groupe privé créé par Lance Zaal, un vétéran et entrepreneur américain spécialiste des circuits touristiques à thème horrifique. La société, composée d’anciens militaires américains, vise « à soutenir les volontaires en Ukraine en finançant des fournitures et du matériel et en dispensant des formations »[48]. L’entreprise dit se financer grâce à des dons, notamment en bitcoins et utilise le logiciel de paiement Stripe[49]

 

Backyard Camp- Skills to Defense

Image promotionnelle de BackYard Camp- Skills to Defense (crédit Wonder Україна[50])

Backyard est une structure de formation militaire installée dans la périphérie de Kiev[51]. L’organisation, que ses dirigeants qualifient de « plateforme d’éducation militaire », a été créée par Dmytro Zubkov et Artem Veselov en mars 2022[52]. Elle fournit à l’attention des civils et des militaires des stages de formation au combat et au maniement des armes.

Les cours seraient dispensés par des formateurs américains, estoniens, israéliens[53] ou encore français[54]. Le centre serait fréquenté par les forces spéciales ukrainiennes, des membres des brigades internationales[55], mais également des combattants du bataillon Azov qui y auraient suivi un stage à l’été 2022.

Bien que l’organisation assure ne pas avoir d’objectif commercial, elle accepte les dons[56] et demanderait une participation financière aux civils. A noter que la structure a disparu des réseaux sociaux dernièrement.

L’entité se veut similaire à « l’Université russe des forces spéciales » ou « l’Université russe des spetsnaz », créée en Tchétchénie, où sont formés les volontaires russes et tchétchènes qui sont envoyés en Ukraine[57].

 

Ukraine Defense Support Group (UDSG)

Logo de UDSG[58]

Il s’agit d’une entreprise ukrainienne, plus précisément d’une LLC. Composée en partie d’anciens membres de TMG[59], elle a été fondée par deux anciens militaires ayant été déployés en Afghanistan, Paul Schneider[60] et David Holdsworth[61]. Le premier aurait appartenu aux Bérets verts américains et le second à l’armée britannique. Le groupe dispense des formations à l’attention des forces militaires et une assistance aux ONG, médias et populations civiles impliquées en Ukraine. Malgré son statut de société, le groupe dit se financer par des dons PayPal[62].

 

Les bataillons de combattants étrangers

Un grand nombre de bataillons étranger sont engagés dans le conflit[63]. Certains d’entre eux utilisent également des systèmes de financement reposant sur les donations. Citons, par exemple : Kastuś Kalinoŭski Regiment[64], un groupe biélorusse ; la Georgian National Legion[65], qui intervient en Ukraine depuis 2014 ; ou encore la Norman Brigade, un groupe canadien, composé d’un ancien membre de la Légion étrangère française, de Néo-zélandais, de Sud-africains, d’Américains et de Canadiens. Le bataillon serait dirigé par un vétéran surnommé « Hrulf ». Ce dernier est accusé par les anciens membres de son groupe de sympathie néo-nazie[66] et d’emploi du groupe combattant à des fins personnelles[67].

Les deux premières organisations se financent grâce à des dons Paypal, en cryptomonnaie – Bitcoin ou Etherum[68]. La troisième a recours à la vente de produits divers (merchandising)[69].

Bien que les actions caritatives en faveur de l’Ukraine soient massivement relayées sur les réseaux sociaux et dans les médias, il semble clair qu’une partie de cet argent et des biens qui sont acheminés ne soit pas utilisée correctement. Ces derniers peuvent être mal gérés[70] ou détournés, car les contrôles sont presque inexistants[71]. Bon nombre de structures se sont d’ailleurs créées avec le conflit et sont dirigées par d’anciens militaires qui ne sont pas forcément des spécialistes de la gestion d’entreprise ou d’ONG en zone de guerre.

Concernant The Mozart Group, bien qu’il ait officiellement fermé ses portes, les activités initiées par TMG perdurent indirectement dans le pays, soit au travers de l’activité de son ancien directeur Andrew Milburn – qui, après avoir repris de nouveaux bureaux à Kiev[72], a recommencé une activité en ligne sur les réseaux sociaux, – soit par les structures qu’ont développé d’anciens membres de la SMP[73] en Ukraine, proposant des formations militaires à l’attention de forces classiques et des unités spéciales du pays[74].

Cette liste n’est pas exhaustive : de nombreuses autres structures interviennent dans le pays. Citons l’ESSD française Stratégie, qui y a effectué des évacuations de réfugiés en 2022[75], mais également des SMP britanniques, israéliennes, allemandes – comme Global.AG Security & Communication – ou estonienne- Iron Navy[76] -, etc.

Rappelons également qu’en 2014 déjà, des SMP étrangères étaient impliquées en Ukraine, à l’image d’Academi qui y avait déployé 400 contractors pour coordonner et diriger « des opérations de guérilla contre les séparatistes pro-russes autour de l’enclave de Sloviansk »[77].


[1] https://twitter.com/andymilburn8/status/1620509157370769408?cxt=HHwWgMDRhcWfmv0sAAAA

[2] Gris Mauricio, « Shadowy groups of Western military veterans are operating on the ground in Ukraine, largely unregulated », The Telegraph, 23 janvier 2023 (https://www.telegraph.co.uk/world-news/2023/01/23/ukraine-russia-invasion-private-military-wagner-mozart/).

[3] Andy Bain suit against Andy Milburn of Mozart Group 10 janvier 2023

(https://www.documentcloud.org/documents/23580905-andy-bain-suit-against-andy-milburn-of-mozart-group).

[4] Michael Ryan Burke suit against Task & Purpose, Recurrent Ventures, Inc., Andrew Milburn and The Mozart Group, LLC, 4 octobre 2022 (https://dockets.justia.com/docket/missouri/mowdce/2:2022cv04147/166137).

[5] Gettleman Jeffrey, « Hard Drinking and Murky Finances : How an American Veterans Group Imploded in Ukraine », The New York Times, 1 février 2023

(https://www.nytimes.com/2023/02/01/world/europe/american-veterans-ukraine-mozart.html).

[6] En réponse à la diffusion d’extraits, Andrew Milburn a accusé l’émission, où il était interviewé, d’être un relais de la propagande russe et d’avoir réalisé un deep fake.

(https://www.linkedin.com/posts/andrewmilburn2023_manipulation-the-subtle-art-of-taking-things-activity-7021478925742542848-MGp8?utm_source=share&utm_medium=member_desktop).

[7] Gris Mauricio, op. cit.

[8] Orizio Pietro, « Ascesa, declino e requiem del Gruppo Mozart », Analisidifesa, 22 février 2023 (https://www.analisidifesa.it/2023/02/ascesa-declino-e-requiem-del-gruppo-mozart/).

[9] L’International Trafic in Arms Regulations est une règlementation américaine qui encadre, entres autres, la vente, la fabrication ou encore l’exportation de matériel miliaire (cf. Intelligence Online, 27 janvier 2023).

[10] Mass Peter, « U.S. Military Vets in Ukraine Are Fighting Each Other in Court », The Intercept, 20 janvier 2023 (https://theintercept.com/2023/01/20/ukraine-mozart-group-us-veterans/).

[11] Orizio Pietro, op. cit.

[12] Dons privés via Paypal ou Venmo, en bitcoins et en équipement, « du crowdfunding ou encore de la vente de produits divers (merchandising) » (cf. Llobet Valère et Auret Nicolas, « The Mozart Group et l’action des sociétés militaires privées américaines en Ukraine », CF2R, Note d’actualité n°604, janvier 2023 (https://cf2r.org/actualite/the-mozart-group-et-laction-des-societes-militaires-privees-americaines-en-ukraine/).

[13] Ces deux structures récoltent des dons sur Donorbox, un logiciel de de collecte de fonds en ligne ; cf. « Donate », Task Force Sunflower (https://www.taskforcesunflower.org/donate/)

[14] Andy Bain suit against Andy Milburn of Mozart Group, part n°15, point O, op. cit.

[15] « About », Task Force Sunflower (https://www.taskforcesunflower.org/#about).

[16] « Services », Task Force Sunflower (https://www.taskforcesunflower.org/).

[17] Régis par l’article 501 paragraphe c alinéa 3 de l’Internal Revenue Code des États-Unis. Ce statut permet aux organisations caritatives de recevoir des donations défiscalisées ; cf. Isenberg David, « The rise and fall of the Mozart Group », Responsible Statecraft, 8 février 2023 (https://responsiblestatecraft.org/2023/02/08/the-rise-and-fall-of-the-mozart-group/)

[18] Orizio Pietro, op. cit.

[19] « About », Obsidian solutions group, (https://obsidiansg.com/about/).

[20] Llobet Valère, et Auret Nicolas, op. cit.

[21] Gettleman Jeffrey, « An American in Ukraine Finds the War he’s Been Searching for », The New York Times, 9 octobre 2022 (https://www.nytimes.com/2022/10/09/world/europe/ukraine-war-americans.html).

[22] Notamment sur d’autres théâtres de conflit comme l’Arménie (cf. Mass Peter, op. cit.).

[23] Bricet des Vallons, Georges-Henri, « Irak, terre mercenaire – Les armées privées remplacent les troupes américaines », éditions Favre, 2010.

[24] « Philanthropy & Campaigns », Private Military.org, 22 mai 2021

(http://www.privatemilitary.org/foundations.html).

[25] Rappelons que Xe fut le nom adopté par l’entreprise Blackwater en 2009, avant de devenir, en décembre 2011, Academi (cf. Cole August, « Blackwater Puts on a New Public Face », The Wall Street Journal, 14 février 2019 )

(https://www.wsj.com/articles/SB123454232273983709).

[26] « Philanthropy & Campaigns », op. cit.

[27] Bricet des Vallons G-H, op. cit.

[28] Dans de nombreux cas, l’argent des donations est gaspillé ou simplement utilisé pour fournir du matériel de piètre qualité (cf. Scheck Justin, Gibbons-Neff Thomas, « Stolen Valor: The U.S. Volunteers in Ukraine Who Lie, Waste and Bicker », The New York Times, 25 mars 2023.

(https://www.nytimes.com/2023/03/25/world/europe/volunteers-us-ukraine-lies.html).

[29] Souriau Vincent, « Guerre en Ukraine : des combattants français témoignent de la férocité des combats et du déficit de matériel », RFI, 9 mars 2023 (https://www.rfi.fr/fr/europe/20230309-guerre-en-ukraine-des-combattants-fran%C3%A7ais-t%C3%A9moignent-de-la-f%C3%A9rocit%C3%A9-des-combats-et-du-d%C3%A9ficit-de-mat%C3%A9riel).

[30] « [Ukraine] Franck, sniper dans la Légion des volontaires internationaux. Témoignage », Xavier Tytelman, 3 février 2023, (https://www.youtube.com/watch?v=vaHgCXShR1c).

[31] Extrait de la page de donation de la Team Berlioz

(https://www.paypal.com/donate/?hosted_button_id=PXN986BAF7XY2).

[32] https://www.youtube.com/shorts/zRhVAmpTcJw

[33] « [Ukraine] Franck, sniper dans la Légion des volontaires internationaux. Témoignage », op. cit.

[34] https://www.tiktok.com/@berliozteam

[35] https://www.paypal.com/donate/?hosted_button_id=PXN986BAF7XY2

[36] Comparaison régulièrement utilisée sur les forums internet depuis le début du conflit en Ukraine, pour parler des troupes russes. Il s’agit d’une référence aux orcs de la saga littéraire et filmique du Seigneur des anneaux.

[37] « Franck et la team vont bien, ils vous remercient pour les dons qui les ont bien aidés !», Xavier Tytelman, 13 mars 2023, (https://www.youtube.com/shorts/Z36ft5B5ozs).

[38] Parmi ces combattants américains, deux ont été fait prisonniers par les forces russes avant d’être relâchés à l’automne 2022 (Toropin Konstantin, « ‘Ambushed’: Former Marine Is Latest Veteran Killed in Ukraine War », Military.com, 1er mai 2023 (https://www.military.com/daily-news/2023/05/01/marine-veteran-killed-helping-evacuees-besieged-ukrainian-city.html)

[39] https://twitter.com/TFBaguette/status/1624070312856805376?cxt=HHwWgICzgYnW7YktAAAA

[40] Extrait de la page principale Trident Defense Initiative (https://tridentdefenseinitiative.com/).

[41] « Home », Trident Defense Initative (https://tridentdefenseinitiative.com/tdi-tactical).

[42] « TDIstaff », Trident Defense Initative (https://tridentdefenseinitiative.com/tdi-staff).

[43] « Donate », Trident Defense Initative (https://tridentdefenseinitiative.com/donate).

[44] L’un est Américain et l’autre Britannique (cf. «Our team», Allied Extract) (https://alliedextract.org/our-team/).

[45] https://www.paypal.com/donate?token=cGL0HczhcDpUrihK0wMLjtbykEGa06WYmDVQ54rzZNpwDwmZm42kX7oWnLPTB6ilpxSZPNexhDOBMXZY

[46] Notons que l’ONG intervient en Ukraine et en Afghanistan. (cf. «About our organisation », Allied Extrac)(https://alliedextract.org/about-us/).

[47] Extrait de la page principale de Ghost of Liberty (https://ghostsofliberty.com/).

[48] «US Ghost Adventures’ Founder and Marine Corp Veteran Launches ‘Ghosts of Liberty’ to Provide Training, Equipment and Supplies to Ukraine », PR Newswire, 30 juin 2022 (https://www.prnewswire.com/news-releases/us-ghost-adventures-founder-and-marine-corp-veteran-launches-ghosts-of-liberty-to-provide-training-equipment-and-supplies-to-ukraine-301579288.html).

[49] « Home », Ghosts of Liberty (https://ghostsofliberty.com/).

[50] Extrait de « Стрільба, медицина та самозахист. 11 навчальних курсів, які можна пройти у воєнний час », Wonder Україна, 16 septembre 2022 (https://www.wonderzine.com.ua/wonderzine/life/life/12539-strilba-meditsina-ta-samozahist-11-navchalnih-kursiv-yaki-mozhna-proyti-u-voenniy-chas).

[51] Ibid.

[52] « Дмитро Зубков про те, де можна отримати кваліфікаційну військову підготовку », KyivFM, 15 décembre 2022 (https://www.youtube.com/watch?v=w_fe37w1ynM).

[53] Ibid.

[54] Il s’agirait d’un ancien caporal de la Légion étrangère (cf. « Стрільба, медицина та самозахист. 11 навчальних курсів, які можна пройти у воєнний час », op. cit.

[55] Ibid.

[56] Gris Mauricio, op. cit.

[57] Barluet Alain, « En Tchétchénie, à l’Université des forces spéciales de Kadyrov : le récit de l’envoyé spécial » du Figaro », Le Figaro, 5 avril 2023 (https://www.lefigaro.fr/international/en-tchetchenie-a-l-universite-des-forces-speciales-de-kadyrov-le-recit-de-l-envoye-special-du-figaro-20230405).

[58] Extrait de UDSG, « About US », (https://ukrainedsg.com/).

[59] Brennan David, « How Russian Forces in Ukraine Are Learning to Fight: U.S. Veteran Trainer », News Week, 3 mars 2023 (https://www.newsweek.com/how-russian-forces-ukraine-learning-fight-american-veteran-trainer-1787239).

[60] https://www.linkedin.com/in/paul-schneider-863272159/

[61] https://www.linkedin.com/in/david-holdsworth-52630062/

[62] « Help our cause », UDSG (https://ukrainedsg.com/).

[63] Gaüzere David, « Le bataillon Touran, un nouveau venu en Ukraine », Note d’Actualité n°605, CF2R, janvier 2023 (https://cf2r.org/actualite/le-bataillon-touran-un-nouveau-venu-en-ukraine/).

[64], « Help », Kastuś Kalinoŭski Regiment (https://kalinouski.org/en/help/).

[65] « Help », Georgian National Legion (https://georgianlegion.com.ua/en/).

[66] Blackwell Tom, « Incompetence or the realities of war? Turmoil for Canadian-led foreign battalion in Ukraine », National Post, 6 mai 2022 (https://nationalpost.com/news/canada/turmoil-for-norman-brigade-canadian-led-foreign-battalion-in-ukraine).

[67] Le groupe basé dans le sud-est de l’Ukraine se cantonnerait à défendre un seul village où vivrait la femme et les enfants ukrainiens de « Hrulf » (cf. Blackwell Tom, op. cit.).

[68] « Help », Kastuś Kalinoŭski Regiment, op. cit.

[69] https://www.bonfire.com/store/norman-brigadebrigade-normande/

[70] Scheck Justin et Gibbons-Neff Thomas, op. cit.

[71] Timson Jamie, « Why are private military companies playing such a major role in Ukraine ? », The Week, 24 janvier 2023 (https://www.theweek.co.uk/news/world-news/russia/959374/why-are-private-military-companies-playing-a-such-a-large-role-in).

[72] Gettleman Jeffrey, « Hard Drinking and Murky Finances : How an American Veterans Group Imploded in Ukraine », The New York Times, 1 février 2023

(https://www.nytimes.com/2023/02/01/world/europe/american-veterans-ukraine-mozart.html).

[73] Brennan David, « How Russian Forces in Ukraine Are Learning to Fight: U.S. Veteran Trainer », News Week, 3 mars 2023 (https://www.newsweek.com/how-russian-forces-ukraine-learning-fight-american-veteran-trainer-1787239).

[74] Ibid.

[75] « Ukraine2022-Ykpaïha », Stratégie, 8 mars 2023 (https://www.youtube.com/watch?v=lPJ4w6Wa4Fg).

[76] Intelligence Online, 3 mars 2023.

[77] « Des mercenaires américains en Ukraine », Le Figaro, 11 mai 2014, (https://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/05/11/97001-20140511FILWWW00036-des-mercenaires-americains-presents-en-ukraine.php).