La Flottille de réserve spécialisée “Formation” a son premier commandant

La Flottille de réserve spécialisée “Formation” a son premier commandant

flotille réserve.jpg

 

par Philippe Chapleau – Lignes de défense – publié le 1 er juin 2024

https://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/


La première flottille de réserve spécialisée a vu le jour à Toulon (à ne pas confondre avec les flottille de réserve côtière). 

Les flottilles de réserve spécialisées (FRS) constituent des pools d’experts apportant l’appui nécessaire dans les domaines transverses ou communs à l’ensemble de la Marine nationale. Ces unités rassemblent majoritairement d’anciens marins d’active et des experts issus de la société civile. L’objectif pour 2030 est de constituer une communauté de plus de 6000 réservistes supplémentaires pour la Marine nationale au sein des différentes flottilles de réserve, qui verront leur nombre augmenter progressivement pour couvrir l’ensemble des besoins.

En 2023, trois flottilles de réserve spécialisées ont été créés: l’une “Numérique et Cyber”, l’autre “Formation” et la dernière “SSF”. Comme l’explique la Marine nationale, elles sont placées respectivement sous la direction d’EMM/BNUM (implantation à Balard et antenne à Toulon), de DPM/FORM (implantation au Fort Lamalgue à Toulon) et sous la direction du DCSSF (implantation à Balard avec des antennes à Toulon et Brest).

Les FRS ont vocation à fournir des experts en appui des différents besoins de la Marine dans ces domaines spécialisés. A titre d’exemple, la FRS “formation” vient en appui du Pôle Ecoles Méditerranée (PEM) et des autres écoles de la Marine avec un nombre croissant d’intervenants réservistes venant du monde civil, dans des domaines parfois très technologiques comme les radars ou la construction navale ou pour du renforcement de l’enseignement académique. Cette contribution a représenté pas loin de 1000 heures d’enseignement en mai 2024 et est en croissance. Elle permet par ailleurs des échanges extrêmement profitables entre les marins des forces et des experts venus d’autres horizons.

Du côté des flottilles de réserve côtières

En métropole, trois flottilles de réserve côtières vont voir le jour, chacune rassemblant 10 escouades de 6 à 8 réservistes. Hors de métropole, six autres escouades seront installées à la Réunion, en Guyane, en Polynésie, à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie et dans les Antilles. Soit un total de 36 escouades dont le déploiement devrait être achevé en 2027.

Elément de base de la flottille, l’escouade comportera un semi-rigide côtier de moins de 8m avec deux moteurs, le véhicule et sa remorque, ainsi qu’un micro-drone.

La première flottille de réserve côtière sera installée en Atlantique “à l’été 2024” avec à terme un état-major de 120 hommes à Brest. Une seconde flottille verra le jour en Méditerranée (à Toulon) un an plus tard et une troisième en Manche (Cherbourg) à l’été 2026. Les deux premières escouades d’outre-mer verront le jour l’été 2025.

flotilz brest.jpg

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.