La Loi de programmation militaire en débat, porte aussi en germe des conséquences néfastes pour les blessés militaires.

La Loi de programmation militaire en débat, porte aussi en germe des conséquences néfastes pour les blessés militaires.

Plus de 700 militaires français ont été blessés en Afghanistan. Photo-SDR-Le Dauphiné libéré

Cet article a pour but de vous informer de l’action que nous devons mener au profit de nos blessés militaires.

L’ADORAC du Gard a été contacté, pour agir dans la mesure du possible, par le Général (2S) Etienne Leclere, Président de l’association Qui Ose Gagne. Avec le texte suivant :

 ‘Il semblerait en effet que la future LPM actuellement en débat à l’assemblée nationale jusqu’à fin mars, porte en germe des conséquences néfastes pour nos blessés.

C’est d’autant plus inquiétant que j’ai l’occasion depuis 8 ans de rencontrer de nombreux blessés et de leur apporter une aide dans des arcanes administratives complexes, avant de pouvoir les orienter vers vos associations. Ils me font part d’une véritable déception et même d’une profonde exaspération devant le manque d’écoute des experts, les tracasseries administratives et plus généralement le manque de considération d’une administration dont on connait le sens de l’humain ! Enfin et surtout, dans de trop nombreux cas, ils constatent que leurs séquelles sont sous-évaluées.

Pour ma part, je ne peux que partager leurs critiques et inquiétudes. Généralement très bien entourés par l’institution militaire après leur blessure, ils se trouvent malheureusement seuls et sans bénéficier de conseil adapté, lors du moment critique de l’évaluation et de l’établissement de leur taux de pension. Or cette phase est déterminante pour leur avenir. J’attire d’ailleurs votre attention sur le fait que vos associations en portent une certaine part de responsabilité dans la mesure où vous n’acceptez leur demande d’adhésion que lorsqu’une PMI leur a été attribuée, c’est à dire après que l’administration ait sévi en leur défaveur.

Pour résumer de manière imagée, nos “blessés pour la France” n’ont pas à être moins bien traités que des migrants, par l’état qu’ils défendent !

Or justement, cette future LPM dégradera encore un peu plus leur droit à réparation. La fiche jointe en fait l’analyse.

Pour ne citer qu’un exemple particulièrement révélateur, l’Etat veut rayer d’un trait de plume près de 100 ans de jurisprudence ! J’en ai informé personnellement le général LECOINTRE, CEMA, et le général BOSSER, CEMAT.

Je vous demande donc solennellement de vous engager avec la plus grande fermeté au profit de nos blessés, comme par le passé et malgré la pression de l’administration. Mettez tout en oeuvre pour que les points de la LPM incriminés soient modifiés ou supprimés. S’il le faut en mobilisant les associations que nous représentons.’’

Afin de nous permettre d’intervenir auprès de tous ceux qui sont contact avec leurs députés ou sénateurs et de les informer, en leur communiquant, le plus rapidement possible, le texte en pièce jointe et de solliciter leur soutien lorsque la Loi de programmation militaire leur sera présentée dans quelques jours

Le texte joint est très technique mais il mérite d’être lu pour mesurer la qualité du travail qui a été fait et surtout, il permet de découvrir les remises en cause d’une législation protectrice pour les blessés militaires.

Avertissement Aux sacrifiés de la nation : l’avenir des droits dits imprescriptibles à reconnaissance et réparation, est derrière vous !

Par Véronique de Tienda-Jouhe, Avocat à la Cour, plaidant depuis 20 ans pour les ressortissants du Code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de la guerre (CPMIVG).

Suivi de la conclusion du Général d’armée (2s) Bertrand de Lapresle, Vice-président (H) de l’Union des Blessés de la Face et de la Tête (UBFT- Les Gueules Cassées). Ancien Gouverneur des Invalides (1997-2002)

Voici le lien pour lire ou télécharger cet avertissement : 

Avertissement aux sacrifiés de la nation l’avenir des droits dits imprescriptibles à reconnaissance et réparation est derrière vous