Quatre membres européens de l’Otan vont acquérir un millier de missiles Patriot pour 5 milliards d’euros

Quatre membres européens de l’Otan vont acquérir un millier de missiles Patriot pour 5 milliards d’euros

https://www.opex360.com/2024/01/03/quatre-membres-europeens-de-lotan-vont-acquerir-un-millier-de-missiles-patriot-pour-5-milliards-deuros/


Un peu plus d’un an après, COMLOG a fini par recevoir une très grosse commande de la part de l’Agence OTAN de soutien et d’acquisition [NSPA], pour le compte de quatre membres européens de l’Alliance, à savoir l’Allemagne, la Roumanie, les Pays-Bas et l’Espagne. Il est en effet question d’un contrat portant sur la production et la livraison de 1000 missiles GEM-T, pour un montant total d’environ 5 milliards d’euros [sous réserve que toutes les options soient levées].

Cette commande entre dans le cadre de l’European Sky Shield Initiative [ESSI – bouclier anti-aérien européen], un projet lancé en 2022 par l’Allemagne. Selon la NSPA, elle permettra notamment « d’augmenter la production » de missiles GEM-T en Europe.

Ce que n’a pas manqué de saluer Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan. « Je salue [cette] annonce opportune des Alliés. […] Augmenter notre production de munitions est essentiel pour la sécurité de l’Ukraine et pour la nôtre », a-t-il déclaré.

 

En outre, souligne la NSPA, cet achat groupé permettra de « réaliser des économies d’échelle » et de « soutenir l’expansion de la capacité de production » afin de répondre « à la demande croissante de missiles GEM-T ».

« L’Europe va produire elle-même 1000 missiles Patriot. Cela démontre que la coopération européenne permet des succès concrets », s’est félicitée Kajsa Ollongren, la ministre néerlandaise de la Défense. Qu’aurait-elle dit s’il avait été question de produire en Europe des missiles intercepteurs européens destinés à des systèmes de défense aérienne de conception européenne, comme la France et l’Italie l’annoncèrent en janvier 2023, à l’occasion de leur commande conjointe de 700 missiles ASTER, pour environ 2 milliards d’euros?

En tout cas, le PDG de MBDA Deutschland, Thomas Gottschild, partage le même point de vue que la ministre néerlandaise. Ce « contrat renforce les capacités industrielles et militaires en Europe. Le volume de commandes permettra à MBDA [Deutschland] d’établir une usine de production de missiles Patriot en Allemagne. […] Dans l’ensemble, il soutient les États européens utilisateurs du système Patriot, crée des emplois en Allemagne et renforce la chaîne d’approvisionnement en munitions », s’est-il réjoui.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.