L’armée ukrainienne a capturé l’un des plus récents chars russes

L’armée ukrainienne a capturé l’un des plus récents chars russes

http://www.opex360.com/2022/09/19/larmee-ukrainienne-a-capture-lun-des-plus-recents-chars-russes/


 

Aussi, des unités russes contraintes de battre en retraite devant l’avancée de l’armée ukrainienne ont laissé certains équipements de premier plan derrière elles… Dont un véhicule R-381T2M faisant partie du système de guerre électronique R-381TM Taran-M. Cet engin, capturé dans la région de Kharkiv, permet d’intercepter les communications par radio.

Le R-371TM Taran-M est une évolution du R-381 Taran, un système mis au point durant la Guerre Froide pour non seulement intercepter les communications mais aussi géolocaliser les sources émettrices. Normalement, pour donner la pleine mesure de ses capacités, il se compose de cinq à sept véhicules. Mais chacun d’entre-eux peut être utilisé de manière indépendante.

Si les performances du R-381 Taran sont documentées, ce n’est pas le cas pour son successeur… D’où l’intérêt de la capture faite par l’armée ukrainienne… D’autant plus qu’il s’agit de la première de ce type de matériel. Cela étant, en mars, un autre système de guerre électronique, savoir un Krashuka-4, utilisé pour brouiller les communications, les radars et autres signaux GPS, a connu un sort identique. Trouvé dans la région de Kiev, il aurait été remis aux forces américaines…

 

Par ailleurs, l’armée ukrainienne a annoncé une autre prise. Le 18 septembre, celle-ci a annoncé, via Twitter, avoir mis la main sur un char T-90M « Proryv-3 », l’un des plus modernes en dotation au sein des forces terrestres russes. Celles-ci en ont perdu au moins un autre au combat, en mai dernier.

« Le dernier char russe T-90M a été retrouvé dans la région de Kharkiv en parfait état. Nous demandons à son propriétaire de contacter l’armée ukrainienne. Veuillez vous identifier par un signe : un drapeau blanc », a ironisé l’état-major ukrainien, qui en a profité pour diffuser des photographies montrant l’intérieur de cet engin.

Les premiers T-90M ont été livrés à l’armée russe en avril 2020 par Uralvagonzavod [UVZ]. D’une masse d’environ 50 tonnes, propulsé par un nouveau moteur diesel de 1130 chevaux, ce char est une évolution du T-90A, mis en service au début des années 1990.

Bénéficiant de quelques technologies développées pour le T-14 Armata [le futur char russe, ndlr], le T-90M est doté d’un canon lisse 2A46M-4 de 125 mm, système de contrôle de tir automatisé « Kalina », d’une protection active « Relikt » et d’une mitrailleuse téléopérée de 12,7 mm. Il est estimé que l’armée russe en compte une soixantaine d’exemplaires.

Celui qui a été récupéré par l’armée ukrainienne est en bon état [si ce n’est qu’il semble avoir un problème au niveau d’une chenille, ce qui expliquerait qu’il ait été abandonné]. Il a été trouvé sous une bâche « Nakidka », fabriquée avec un matériau censé absorbé les ondes radars.

Outre ce T-90M, et toujours dans la région de Kharkiv, l’armée ukrainienne a aussi récupéré un T-62, c’est à dire l’un des chars les plus… anciens des forces russes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.